Appelez au 438-391-5191 pour un RDV

Heures d’ouverture : Lundi au Vendredi de 7:00 à 19:00 Samedi de 8:00 à 14:00

bébé

Quand emmener son bébé chez l’ostéopathe ?

L’ostéopathie se définie comme une spécialité différente de la médecine conventionnelle. Avec le temps, cette discipline a montré des résultats très positifs pour soulager des troubles d’origine physique, physiologique et psychique. Aussi, l’ostéopathie peut être parfaitement adoptée, pour les bébés ou même les nouveau-nés. Mais quand faut-t-il emmener son bébé chez l’ostéopathe ? Découvrez la réponse à cette question à travers cet article.

L’ostéopathie consiste à une série de manipulations manuelles des muscles et du squelette du corps humain et ce, afin de générer voire de stimuler une autorégulation des fonctions et un auto-traitement des perturbations du corps sans pour autant utiliser des médicaments ou des substances chimiques.

Cette discipline est largement pratiquée au sein de plusieurs pays du monde et a permis de donner des résultats très satisfaisants.

Toute comme la médecine conventionnelle, l’ostéopathie peut être adoptée pour le soulagement de troubles d’un patient et ce, quelque soit son âge. En effet, du nouveau-né jusqu’à la personne âgée, la consultation d’un ostéopathe pour bébé reste une piste parfaitement adaptée.

En ce qui concerne les bébés, les nourrissons ou même les nouveau-nés, il faut savoir à ce niveau que la période pré-accouchement, de l’accouchement et du post-accouchement demeurent susceptibles de donner lieu à certains traumatismes qui n’apparaissent souvent pas sur le court terme. Par contre, sur le long terme, ces traumatismes qui passent inaperçues au moment de l’accouchement peuvent se manifester sous plusieurs formes de troubles.

Généralement, après l’accouchement, la maman et son bébé bénéficient d’un bilan sanitaire détaillé visant à contrôler leur état de santé mais certains facteurs particuliers peuvent paraître inaperçus et demeurent liés à plusieurs conditions du déroulement de l’opération de l’accouchement entre autres, la durée de l’accouchement, le mode d’accouchement (accouchement normal ou césarienne), du mode de sortie du bébé, etc.

Ces facteurs peuvent donner lieu à certains problèmes qui sont facilement détectés par un ostéopathe professionnel et c’est pour cette raison qu’il demeure vivement conseillé, voire recommandé de procéder à un bilan ostéopathique pour un nouveau-né ou pour un bébé qui est dans ses premiers jours et ce, afin de détecter précocement et de prévenir tout éventuel trouble qui peut survenir suite à un traumatisme crânien ou du corps lors de l’expulsion du bébé.

Aussi, il faut garder à l’esprit que le mode d’accouchement, soit l’accouchement normal ou par césarienne ne constitue pas un facteur de dépendance de survenue éventuelle d’une perturbation pouvant affecter le bébé, ce qui signifie qu’un accouchement normal pourra être la source du problème et également un accouchement par césarienne ne pourra pas nécessairement être l’origine d’une perturbation.

Généralement, les ostéopathes conseillent d’emmener son bébé chez l’ostéopathe un mois après la naissance et ce, afin de réaliser des meilleurs résultats. Le but de cette consultation est d’alléger et de faire disparaître les tensions et les traumatismes qui ont accompagné l’opération d’accouchement. En plus, si vous emmenez votre bébé le plus tôt possible chez l’ostéopathe, votre bébé aura moins de risques d’apparition de traumatismes ou de perturbations.

L’ostéopathie présente-t-elle des risques pour mon nouveau-né ou pour mon bébé ?

Non. Absolument pas. D’abord, sachez qu’un ostéopathe à Laval est un professionnel du métier qui a fait des études approfondies et qui maitrise l’anatomie et la physiologie humaine. Aussi, l’ostéopathie est une profession reconnue comme une spécialité alternative et ce, sur le plan légal.

D’un autre côté, il faut savoir que l’ostéopathe prend soigneusement en considération la fragilité du corps du nouveau-né et du bébé et par conséquent, il adapte ses interventions en procédant à des manipulations douces et légères sur le corps du bébé. Aussi, parfois, il s’agit uniquement de très petits massages qui ne sont pas accompagnés de manipulations dans le sens strict du terme.

Parfois, vous pouvez remarquer que votre bébé manifeste certaines réactions qui peuvent être qualifiées comme des effets secondaires (un bébé qui pleure, un bébé qui dort beaucoup…) mais vous n’aurez pas à paniquer car il s’agit là de réactions normales qui disparaissent très rapidement et ne constituent aucun risque ou danger pour votre bébé.

Dans quel délai pourrez-je avoir des résultats positifs ?

Les résultats des séances ostéopathiques apparaissent très rapidement et parfois, vous pouvez commencer apercevoir des effets positifs dans les 24 heures suivants la séance.

Quant au nombre de séances ostéopathiques à suivre, elles dépendent fortement du résultat du bilan ostéopathique et de la nature des troubles et des traumatismes identifiés mais en général, elles sont en moyenne de 3 séances.

Juste qu’il faut signaler qu’il y a une différence au niveau de l’espacement entre les séances d’ostéopathie chez l’adulte et chez le bébé ou le nouveau-né. En effet, chez un bébé ou un nouveau-né, il s’avère recommandé d’espacer les séances d’un minimum de trois semaines et ce, suite à la fragilité du corps du bébé.

Dans quels cas, je serai dans l’obligation de réaliser une consultation ostéopathique pour mon bébé ou pour mon nouveau-né ?

Plusieurs études ostéopathiques ont été réalisées sur les bébés et les nouveau-nés et elles avaient comme objectif principal, l’identification et la détermination des éventuelles sources d’apparition de problèmes traumatiques ou de troubles dont l’origine remonte aux conditions de l’accouchement.

Parmi ces facteurs de risque, nous pouvons citer les conditions suivantes :

  • Un accouchement qui s’est déroulé, sous péridural, rachianesthésie ou anesthésie générale.
  • Un accouchement dont la durée est anormale (trop longue ou trop rapide).
  • Un cas de prématurité ou de post-terme.
  • Dans le cas de l’utilisation des forceps, de la ventouse, ou des spatules.
  • Un accouchement par césarienne.
  • Un accouchement qui s’est déroulé en souffrance ou dans le cas de la réanimation du bébé.
  • Une naissance multiple.

Si vous êtes sujets à certains de ces situations, il ne faut absolument pas hésiter à partir chez un ostéopathe pour bébé au Québec pour demander un bilan ostéopathique et ce, afin de minimiser les risques de développement de problèmes à l’avenir.